The Miracle on Grass, the other chock of the 1950 World Cup

Comments (0)

The Miracle on Grass, the other chock of the 1950 World Cup

Si on retient du mondial brésilien de 1950 le « Maracanaço » où la victoire de l'Uruguay sur le Brésil qui fut à l'époque un drame national, l'autre immense surprise du tournoi est venue d'un match du groupe B avec la victoire des États-Unis sur l'Angleterre.

À l'occasion de cette première participation à une Coupe du monde, qui plus est au sortir de la guerre, les Anglais sont bien décidés à assumer leur réputation de « Kings of Football ». C'est au Stade de L'Indépendance de Belo Horizonte, le 29 juin 1950, que se déroule cette confrontation à priori très déséquilibrée entre une équipe anglaise largement favorite, dans laquelle figurent les stars de la Football League, et une sélection américaine composée de semi-amateurs. Certaine de sa supériorité, la « Tree Lions » laisse au repos son joueur vedette, futur Ballon d'or en 1956, le légendaire Stanley Matthews. William Jeffrey, le sélectionneur de la Team USA déclare à la presse que ses joueurs sont « prêts à se faire écraser » : « Nous n'avons aucune chance. ». À Londres, le Daily Express annonce : « It would be fair to give the U.S.three goals of a start. ».

Devant une dizaine de milliers de spectateurs, l'Angleterre prend immédiatement les rennes du match et se procure plusieurs occasions dans le premier quart d'heure sans réussir à tromper le gardien US. Dans la team d'underdogs yankee, un Belge, un Écossais et un Haïtien : Joe Gaetjens, le réglement permettant à l'époque à des joueurs d'autres nationalités d'évoluer dans la sélection du pays dans lequel ils jouent en championnat. Stupeur à la 38ème minute quand ce dernier ouvre le score sur un ballon dévié qui bat Bert Williams, le « keeper » des Wolverhampton Wanderers. Soutenus par le public brésilien, les joueurs au maillot blanc rayé de rouge en diagonale tiennent jusqu'à la fin et réalisent un exploit marquant dans l'histoire de la compétition qui n'est pas encore l'événement sportif le plus populaire au monde, réduisant au passage les chances de qualificaton d'un des favoris du tournoi qui perdra son prochain match contre l'Espagne et qui sera éliminée du tournoi.

Ce match historique surnommé plus tard « The Miracle on Grass », en référence à la victoire improbable des hockeyeurs américains sur ceux l'Union soviétique aux Jeux olympiques d'hiver de Moscou 1980, donnera lieu dans les années 1990 à un livre puis à un film sorti en 2005 : « The Game of Their Lives ».

Leave a Reply

All fields are required