Du football sur la Place Rouge

Commentaires (0)

Du football sur la Place Rouge

En face, la cathédrale Basile-le-Bienheureux faite ériger par le Tsar Ivan IV dit le Terrible, à droite, le Kremlin et ses 2 km de remparts en brique rouge, derrière, le musée d'histoire et à gauche, le « Goum », le magasin d'État aujourd'hui le plus célèbre centre commercial de Russie. En 1936 ce décor célèbre a été le théâtre d'un match de football hors normes et fondateur dans l'histoire du ballon rond en Russie.

Alors qu'à l'Ouest, voyait le jour la Coupe du monde avec 2 éditions déjà disputées en 1930 et 1934, pour promouvoir le football l'année de la création du premier championnat de l'Union soviétique, Alexander Kosarev, alors premier secrétaire du Komsomol et « patron » du Spartak Moscou, a l'idée d'organiser un match sur la Place Rouge. Staline ne se rendant jamais au stade et ce sport née en terres capitalistes n'ayant pas à l'époque les faveurs du parti – l'idéologie commmuniste lui préférant l'éducation physique harmonieuse plutôt que la mise en compétition sauvage et élitiste - aucun détail ne sera laissé au hasard pour que le spectacle convienne au Petit Père des peuples. La partie a lieu lors de l'été 1936 à l'occasion des parades du « Jour de la Culture Physique » conduites par le metteur en scène de théâtreValentin Pluchek. Après le défilé de toutes les sections du club omnisport du Dynamo est déroulé sur les pavés de la Place Rouge un tapis en feutre vert de la taille d'un terrain pour la performance du Spartak. Alors que le match aurait dû semble-t-il à l'origine opposer le Spartak, club « du peuple » comme il sera surnommé plus tard car dirigé par un syndicat et donc plutôt indépendant de l'État, au Dynamo celui de la police secrète et du NKVD (ancêtre du KGB); ce ne sont finalement que des joueurs du Spartak scindés en deux équipes, qui se présentent sur la « pelouse » pour y livrer une prestation scénarisée qui prévoit à l'avance 7 buts pour un score final de 4-3. En tribune officielle, Kosarev a prévu un mouchoir blanc pour faire arrêter la représentation à tout moment au cas où Staline s'ennuie. Mais le leader communiste semble apprécier et applaudit même à la fin du spectacle. Le match de la Place Rouge va désormais devenir une tradition pour les parades, auquel le Dynamo acceptera de participer 3 ans plus tard dans un match réel, dont l'issue ne sera pas prévue à l'avance.

match de football sur la place rouge de moscou en 1936

Officiellement, il devait servir désormais à montrer que « la vie est joyeuse », mais c'est sans le renfort de beaucoup de propagande que le football allait devenir une passion dans l'ex-URSS. À l'Ouest, voyait le jour la Coupe du monde avec 2 éditions déjà disputées en 1930 et 1934. Après la guerre, les joueurs au maillot rouge siglé CCCP remporteraient le championnat d'Europe des nations en France en 1960 avant de terminer demi-finalistes du mondial anglais en 1966.

match de football sur la place rouge de moscou en 1936

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires