Les stades géants de football américain universitaire

Commentaires (0)

Les stades géants de football américain universitaire

Les années 1920 aux États-Unis, cette époque de grande prospérité économique qu'on appelle « Roaring Twenties » a vu de nombreux stades de football américain sortir de terre sur les campus universitaires. Ainsi la plupart des plus mythiques et monumentaux aujourd'hui ont quasiment tous commencé à être bâtis et été inaugurés à cette époque pour être au cours du temps aggrandis atteindre leur taille contemporaine. Et parmi les plus grands stades américains toutes catégories confondues, ceux qui ont la plus grande capacité d'accueil ne sont pas ceux qui hébergent des équipes de NFL mais ceux des compétitions universitaires, auxquelles les américains vouent un véritable culte.

On peut les classer selon plusieurs critères, par rapport à leur taille, leur capacité d'accueil de spectacteurs, leur architecture, et par l'expérience qui y est vécue par les athlètes comme par le public, l'ambiance et l'atmosphère qu'ils dégagent, qu'elle soit engageante pour les locaux ou intimidante pour l'adversaire. Petit tour d'horizon de ces Colisées des temps modernes selon leur date de construction.

C'est la résidence des « Vols », les Tennessee Volunteers de Knoxville dans le Tennessee qui y ont remporté plus 75% de victoires n'y ont jamais connu plus de 4 défaites consécutives. Le Neyland Stadium, dont le nom était à l'origine « Shields-Watkins Field » en référence aux financeurs de sa construction, date 1921 et peut contenir aujourd'hui environ 102000 fans.

Inauguré en 1922, L'Ohio Stadium d'Ohio State University fait environ 105000 places officiellement. Il est surnommé « La Chaussure » ou « Le Sabot » en raison de son architecture en forme de sabot de cheval. Les étudiants-supporters locaux des Buckeyes y sont particulièrement virulents lors des rencontres contre le rival historique, les Wolverines du Michigan.

ohio state stadium années 1930Le « Sabot de Cheval » d'Ohio State University.

À Pasadena en Californie, le Rose Bowl est classé monument historique et accuille le prestigieux « Rose Bowl Game », la finale nationale du football universitaire du 1er janvier. Sa construction a débuté en 1921 et il a été nauguré en 1923 par une rencontre qui a opposé les Nittany Lions de Penn State aux Trojans d'USC. Il peut contenir aujourd'hui environ 93000 personnes.

Le mythique Memorial Coliseum de Los Angeles dont la construction a commencé en 1921 et dont les clubs universitaires résidents sont et ont été le Trojans d'USC et les Bruins d'UCLA jusqu'en 1928 doit son nom comme le Texas Memorial Stadium aux « Sammies » tombés lors de la Grande Guerre. Les Jeux olympiques d'été 1932 et 1984 s'y sont déroulés. Récemment réduit à 77000, sa capacité d'accueil était jusqu'en 2018 de près de 94000 spectateurs.

Avec ses 102320 places, le Tiger Stadium de Louisiana State University à Baton Rouge figure en bonne place parmi les enceintes à l'ambiance la plus bruyante et intimidante pour les visiteurs des Tigres de LSU. Créé en 1924, sa capacité à l'origine de 12000 a été quasiment décuplée en 100 ans.

À Austin Texas, le Texas Memorial Stadium est une enceinte d'une capacité d'un peu plus de 100000 spectateurs inaugurée en 1924 dont le nom est en hommage aux soldats américains morts en Europe pendant la première Guerre mondiale. Sorti de terre en 1924, les Longhorns Athletics y ont remporté près de 8 matchs sur 10 dans leur histoire.

The « Big House », « La Grosse Maison », c'est le petit nom du Michigan Stadium où évoluent les Wolverines du Michigan. Malgré sont immense taille, son ambiance est considérée plus calme que celle qui règne chez les rivaux de l'Ohio Stadium. Il a la particularité d'être construit en partie dans sol, sa capacité est de presque 108000 places et il a ouvert le 1er octobre 1927.

Kyle Field à College Station au Texas est le stade des Aggies du Texas. Dessiné en forme de U, réputé pour l'ambiance sulfureuse de ses fans, son surnom est « The Home of the 12th Man ». Il date de 1927 et a une capacité de presque 107000.

kyle field stadium 1930s« The Home of the 12th Man », le stade des Aggies du Texas.

Le Bryant-Denny Stadium à Tuscaloosa dans l'Alabama porte les noms de George H. Denny, président de l'université au moment de sa construction et de Paul «Bear » Bryant ancien coach emblématique entre les années 1950 et 1980. C'est le fief de Crimson Tide, sa capacité est aujourd'hui de 101821 spectacteurs et sa construction a débuté en 1929. Pour faire peur aux adversaires qui s'y rendent, le vestiaire visiteurs a été nommé « The Fail Room ».

L'Université de Georgie en est le propriétaire, et les Georgia Bulldogs y jouent leurs matchs à domicile. 30000 étudiants et supporteurs pouvaient s'y installer en 1929 lors de son inauguration contre près de 93000 aujourd'hui. Le Sanford Stadium d'Athens porte le nom du Docteur Steadman Vincent Sanford, ancien président de l'université dans les années 1930 et figure emblématique du campus.