Tigre contre Taureau sauvage, le combat Dempsey-Firpo de 1923

Commentaires (0)

Tigre contre Taureau sauvage, le combat Dempsey-Firpo de 1923

Le « Firpo », club de football salvadorien de la ville d'Usulután, a été fondé en 1923. Il porte le nom d'un boxeur argentin des années 1920 qui, cette année-là a failli vaincre le grand Jack Dempsey lors d'un célèbre combat pour le titre de champion du monde poids lourds durant lequel le Tigre de Manassa a valsé en dehors des cordes.

Champion en titre depuis 4 ans et sa victoire sur Jess Willard en juillet 1919, Dempsey doit affronter en 1923 un des meilleurs boxeurs du moment, le premier sud-américain à disputer le titre dans la catégorie reine, l'Argentin Luis Ángel Firpo, dit « El Toro Salvaje de las Pampas ». Le combat entre les deux puncheurs est programmé le 14 septembre 1923 au Polo Grounds de New York.

D'entrée, les deux hommes cherchent le KO. Dès que le gong retentit, « Kid Blackie » se jette violemment à l'assault de Firpo, qui esquive et envoie le champion du monde à terre d'une droite puissante. Un genoux au sol, Dempsey se relève et prend le dessus en faisant tomber à 7 reprises Firpo. Les 80000 spectateurs sont debout. À son tour, le challenger réussit ensuite à coincer Dempsey dans les cordes. Il lui assène alors une nouvelle droite au menton qui projette Le Tigre de Manassa en dehors du ring sur le premier rang des journalistes. Celui-ci chute lourdement la tête la première sur une machine à écrire qui lui entaille l'arrière du crâne. Remonté à l'aide des reporters, le champion du monde tient jusqu'à l'issue de cette première reprise furieuse et s'assoie dans son coin, groggy. Avec des gigfles, de l'eau et des boosts de sels d'ammonium, l'inventeur du « Dempsey Roll » reprend ses esprits pour prendre l'avantage dans le deuxième round. Vacillant sur ses jambes, l'Argentin subit des crochets du gauche et tombe une huitième fois puis une neuvième, la dernière. KO sur le dos, le taureau sauvage de la pampa est terrassé dans un combat intense qui n'aura duré que 4 minutes. 4 minutes durant lesquelles la star, le champion qui semblait invincible a bien failli rendre son titre.

Ce combat marque les esprits et entrera plus tard dans la liste des classiques du noble art. Les deux hommes deviennent des icônes des années 1920 qui dépassent le cadre de la boxe. Dempsey conserve son titre jusqu'en 1926 à la faveur de Gene Tunney et peut être considéré comme la première vedette de la boxe mondiale. Luis Firpo, quant à lui, ne sera jamais champion du monde mais une véritable idole en Argentine et dans des pays d'Amérique latine, jusqu'à Usulután au Salvador où est fondé l'année du combat le club de football local, Club Deportivo Luis Ángel Firpo, qui prend le nom du boxeur, et adopte les couleurs bleu et rouge du club argentin Club Atlético San Lorenzo de Almagro qu'il supporte. 

peinture du combat jack dempsey luis firpo de 1923 par george bellowsLe célèbre peintre américain George Bellows immortalisera la scène de l'éjection du ring dans une peinture réaliste de 1924 intitulée « Dempsey and Firpo » et exposée au musée de Whitney à Manhattan.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires