George Nepia, portrait d'un héros maori

Commentaires (0)

George Nepia, portrait d'un héros maori

Bien évidemment, la première grande star de l'histoire du rugby mondial ne pouvait pas ne pas être néo-zélandaise. Membre de la fameuse équipe des « Invincibles » All Blacks qui effectuent une tournée européenne et américaine sans perdre un match en 1924 et 1925, George Nepia est aux années 1920 ce que Jonah Lomu est aux années 1990, un phénomène qui a rayonné sur son époque.

Star des Invincibles

Il naît à Wairoa, le 25 avril 1906 sur l'île du Nord dans la région de Hawke's Bay et étudie au Collège agricole maori pour devenir ensuite fermier. Il y joue au rugby - comme une religion au pays du long nuage blanc - et y apprend d'un professeur une technique de coup de pied issue du football américain qui sera déterminante pour la suite de son parcours. Sélectionné en 1922 au poste d'ailier dans l'équipe provinciale de Hawke's Bay, une des meilleures de Nouvelle-Zélande, c'est lors d'un match entre Maoris du nord et du sud en 1924 qu'il est replacé à l'arrière durant lequel il montre une virtuosité telle qu'il est ensuite invité à participer sous le maillot All Blacks à la deuxième tournée européenne de l'histoire, alors qu'il n'a que 19 ans. Lors de cette tournée en Grande-Bretagne, France et Amérique du Nord, Nepia brille et devient une vedette internationale. Il est le seul de tous les joueurs à participer aux 32 matchs pour autant de victoires et inscrit au total 77 points.

george nepia

Un joueur d'instinct

Si Nepia est considéré à l'époque comme un joueur hors norme, une attraction, c'est que son style fougueux et imprévisible dépareille de la rigueur qui règne à l'époque sous le maillot noir. Certains de ses coéquipiers des postes clés le considèrent alors comme un joueur peu intelligent, et sont déstabilisés par son attitude spontanée, comme le demi d'ouverture Mark Nicholls qui lui crie sur le terrain « Think! Think! » pour lui enjoindre de jouer avec sa tête. Mais c'est avec ses tripes et son esprit que Nepia s'exprime le mieux. L'esprit du guerrier polynésien qui préfère laisser son corps et sa nature s'exprimer à danser dans les défenses plutôt que de calculer et de participer à une partie d'échecs. Il leur répondra : « Je ne pense pas, je joue. ».

« Je ne pense pas, je joue. »

Comme un symbole, George Nepia et les Invincibles incarnent la parfaite alchimie entre le talent brut maori et la science stratégique anglo-saxonne qui fera le succès et la gloire des All Blacks tout au long de leur histoire. Il déclarera un jour avoir appris à lire le jeu, l'art de la feinte et de la course au contact des animaux de la ferme. Mais sa marque de fabrique, outre ses qualités d'attaquant, c'est un formidable coup de botte, long, précis et vissé. La botte secrète que son professeur du Collège agricole maori, ancien joueur de football américain, lui avait enseignée et qui consiste à frapper le ballon en le faisant tourner comme une torpille. En d'autres termes le coup de pied vissé.

george nepia all blacks

George Nepia s'est éteint dans les années 1980 non loin de son lieu de naissance. Il laisse le souvenir d'un homme humble, toujours resté le même malgré la célébrité, d'un des plus grands arrières de tous les temps et d'un héros maori.